Aller au contenu


"Archives" Aujourd'hui, dans l'histoire de la lutte (MAJ: 24 juillet)


  • Veuillez vous connecter pour répondre
Aucune réponse à ce sujet

#1 Michael

Michael

    Chroniqueur

  • Super Modérateurs
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 8 283 messages
  • Gender:Male

Posté 09 juillet 2017 - 16:49

8 juillet (2002)

Hier, le 7 juillet, marquait les 21 ans de la naissance de la nWo à Bash at the Beach 1996.
Toutefois, pour ce qui est du 8 juillet, il y a quinze ans, c'est une journée où le souvenir est moins agréable pour Kevin Nash. En effet, alors qu'il luttait son premier combat après s'être rétabli de sa blessure au biceps, une mauvaise manoeuvre a fait en sorte qu'il a trébuché et s'est déchiré le quadriceps. Il ne devait pas lutter avec encore une semaine, mais en arrivant à l'aréna, il a découvert qu'il était prévu pour le combat principal de RAW alors qu'il faisait équipe avec Chris Benoit, X-Pac, Eddie Guerrero et le Big Show contre Booker T, Rob Van Dam, Bubba Ray Dudley, Goldust et Spike Dudley.

Image IPB



8 juillet (2005)

Le mois de juillet en 2005 marque en quelque sorte un record pour la compagnie alors qu'on y a vu le plus grand nombre de congédiements dans une aussi courte période. Le 8 juillet marquant la fin de la fin de la vague principale alors que quelques uns supplémentaires restaient à venir.
Pour résumer, le 5 juillet: Mark Jindrak, Maven, Shannon Moore, Akio, Gangrel, Billy Kidman, Spike Dudley, Kevin Fertig
Ensuite, le 6 juillet:Jackie Gayda, Charlie Haas, Matt Morgan, Dawn Marie, Joy Giovanni, Hiroko, Kenzo Suzuki, Marty Jannetty, D-Von Dudley, Bubba Ray Dudley (dans le cas de ces deux derniers, leur contrat n'allait pas être renouvelé)
Pour ce qui est du 8 juillet: Jim Cornette (il avait premièrement été suspendu pour avoir giflé Santino Marella en coulisses à la OVW), Marc Lloyd
Vers le 18 juillet: Earl Hebner, Dave Hebner (Les deux avaient étés pris à vendre de la marchandise de la WWE sans autorisation)
Finalement, respectivement les 22 et 25 juillet: Ivory, The Blue Meanie
Ce qui a fait un total de 24 personnes en vingt jours.


9 juillet (2000)
Alors que le 7 juillet 1996 était le Bash at the Beach historique où nous avons vus la naissance de la nWo à la suite du heel turn de Hulk Hogan, pour ce qui est de l'édition de 2000, les choses étaient un peu moins glorieuses pour le Hulkster.

Dès que Vince Russo est arrivé à la WCW en octobre 1999, son plan était de mettre les jeunes à l'avant, ce qui ne faisait pas nécessaire l'affaire de Hulk Hogan qui avait le contrôle créatif comme clause dans son contrat. Ça pourrait expliquer pourquoi, pour les quatre premiers mois, Russo n'a pas inclus Hogan dans ses histoires.

Le jour du Pay Per View, John Laurinaitis a annoncé à Hogan qu'il perdrait son combat contre Jeff Jarrett.... et que l'équipe créative n'aurait plus rien pour lui par la suite. Hulk a été en parler à Eric Bischoff et les deux ont étés voir Russo pour proposer un tout autre plan. Hogan bat Jarrett et devient le nouveau champion, quitte la compagnie et la WCW fait un tournoi pour couronner un nouveau champion. Quelques mois plus tard, Hogan revient, disant être le vrai champion. Russo n'aimait pas le plan, mais a dit que c'est ce qui allait se passer.

Le moment du combat venu, les deux adversaires prennent leur temps pour se rendre sur le ring et au son de la cloche, Jarrett se couche immédiatement sur le dos. Russo, qui était aux abords du ring, lance la ceinture à Hogan en lui disant de la prendre. Ne comprenant pas trop ce qui se passe, Hogan prend le micro pour dire que c'est pour cette raison que la compagnie est en si mauvais état, mais des conneries du genre.

Hulk a mis un pied sur Jeff et l'arbitre a fait le compte de trois et tout le monde est parti en coulisses. Vince est revenu un peu plus tard, après qu'Hogan et Bischoff aient quittés l'aréna pour faire un long speech où il dit entre autres en avoir plus qu'assez de la politique et qu'il a accordé son voeux à Hogan, il a la ceinture, mais que maintenant, elle était renommée la Hulk Hogan Memorial Belt et qu'une nouvelle ceinture mondiale serait dévoilée et qu'elle allait être remise à celui qui se dévoue corps et âme chaque semaine sur le ring, Jeff Jarrett car il est toujours le champion officiel et il allait défendre la ceinture le soir même face à Booker T.

Il a toutefois terminé son petit discours avec une phrase qui allait l'amener lui ainsi que la WCW en cour (Hogan, gros fils de pute chauve, embrasse moi le cul). Le 1er août, Hogan a intenté une poursuite pour diffamation du personnage et bris de contrat.

Pendant la période de litige, les frais légaux de Russe ont étés payés par Time Warner à la condition qu'il ne revienne pas dans la lutte. Il a fait lever le tout à l'été 2002 en rejoignant pour un très court moment la WWE avant de quitter pour la TNA. Hogan était lui aussi revenu à la WWE cette année-là et en gagnant le titre Undisputed, il était alors devenu, à 48 ans, le second plus vieux détenteur du titre de la compagnie.

En août 2003, la portion de diffamation de la poursuite a été abandonnée car il a été déterminé que les remarques de Russe faisaient références au personnage de Hulk Hogan et non pas la personne. La portion pour bris de contrat a été conservée et une entente a été faite en 2005.















Image IPB




11 juillet (2005)

C'est le 11 juillet 2005, lors de RAW, que Matt Hardy a fait son retour à la WWE, lui qui avait été renvoyé trois mois plus tôt.

Pendant qu'il se remettait d'une blessure au genou, il a découvert que son amoureuse, Lita, le trompait avec Edge. Rapidement, l'histoire s'est su sur internet et avec tout ce qui en a découlé et la WWE qui était incapable de contrôler la haine virtuelle, quelqu'un devait écoper et c'est Hardy qui en a payé les frais en se faisant montrer la porte. La raison pour laquelle Edge et/ou Lita n'ont pas étés punis, c'est parce qu'Edge était sur le point de devenir un main eventer et que Lita était l'un des plus populaire du roster.

La décision a été loin de calmer les fans. Non seulement les fans criaient vouloir voir Matt lors des émissions, il y a également eu une pétition circulant sur internet demandant son retour et ce sont plus de 15 000 fans qui ont apposés leur nom.

Avec Paul Heyman parlant de l'affaire lors de ECW One Night Stand, la WWE n'a plus vraiment eu d'autre choix que de faire faire un heel turn à Lita. Lorsque la WWE est finalement revenue sur sa décision en ré-engageant Matt, il a fait son retour en attaquant Edge... deux fois le même soir (une fois après une entrevue d'Edge à propos de Kane et la seconde après le combat entre Edge et Kane).

Après cette seconde attaque, il a pris le micro pour dire aux fans de venir le voir au gala de la Ring of Honor quelques jours plus tard tout juste avant de se faire menotter. Les commentateurs avaient reçus l'instruction de ne pas mentionner les présences de Matt ce soir-là afin de faire croire que ses apparitions n'étaient pas prévues.













Image IPB



12 juillet (1995)

Il y a 22 ans, Jack Tunney quittait la WWE où il agissait en tant que président de la compagnie (en rôle seulement) depuis l'automne 1984. Certaines de ses décisions ont étés de bannir Danny Davis à vie en 1987, de mettre la ceinture mondiale vacante à la suite de combats controversés en 1988 et 1991, annoncer le combat entre Hulk Hogan et l'Ultimate Warrior pour WrestleMania VI ou encore de suspendre Randy Savage à la fin de 1991.

Par contre, derrière la scène, le fils du promoteur Frank Tunney était en charge de la promotion des galas de la WWE partout au Canada, mais surtout aux alentours de Toronto. C'est à lui que l'on doit le gala The Big Event en août 1986 qui a rassemblé plus de 65 000 fans au National Exhibition Stadium (à l'époque, c'était un record mondial pour une foule dans un gala de lutte) ainsi que WrestleMania VI au Skydome en 1990 avec environ 68 000 personnes.

Toutefois, la raison de son renvoi dépend de la personne qui raconte l'histoire.
Certains disent que Vince McMahon a découvert que Tunny se servait des fonds de la WWE pour rembourser ses dates de jeux, mais les gens près de Jack rejètent cette version de l'histoire.
D'autres racontent que son départ est dû aux coupures budgétaires de la compagnie à l'époque puisque Tunney recevait un pourcentage de tous les galas ayants lieux au Canada depuis l'été 1984 et Vince a décidé ne plus avoir besoin de l'implication de Tunney pour organiser des galas au Canada.
Une troisième version veut que Vince n'a jamais pu pardonner au cousin de Jack, Eddie. Ce dernier est celui qui a pu obtenir le Skydome pour WrestleMania VI et il en a profité pour faire enregistrer le nom WrestleMania au Canada. Jack a essayé d'empêcher Eddie de profiter de la marque de commerce et le tout a résulté en Eddie poursuivant Vince. Le tout s'est terminé avec Vince racheter la marque de commerce, mais la relation avec Jack ne s'en est jamais remise et c'est pourquoi la WWE n'aurait pas fait d'autres Pay Per View au Canada avant le In Your House de décembre 1995.
La quatrième théorie est que Tunney n'était pas en faveur de voir Bret Hart devenir un lutteur d'importance dans la compagnie. Ce qui aide à la crédibilité de cette version, c'est que le remplaçant de Tunney pour superviser les galas au Canada, Carl DeMarco, était en faveur de Hart. Toutefois, Bret nie complètement cette théorie.

Quoi qu'il en soit, la vérité n'est toujours pas connue après toutes ces années. Sa dernière apparition télévisée a été faite lors du premier In Your House en mai 1995. En septembre de la même année, la WWE a également fait son dernier gala au Maple Leaf Gardens (maison des Maple Leafs de Toronto jusqu'en 1999), mettant fin du même coup à une association de 64 ans entre l'aréna et la lutte professionnelle.

Tunney n'a jamais parlé publiquement de son temps dans la compagnie au cours des dernières années de sa vie, choisissant de se retirer de la vie publique. Il est décédé en janvier 2004 à l'âge de 69 ans. Aucun représentant de la WWE n'était à ses funérailles et la compagnie n'a fait aucune mentionné de sa mort que ce soit à la télévision ou sur leur site internet.












Image IPB



13 juillet (2005)



Il y a 12 ans aujourd'hui, le diffuseur de SmackDown à l'époque, UPN, a dit à la WWE d'abandonner le personnage de Muhammad Hassan à la suite d'un angle controversé entre ce dernier et l'Undertaker qui a été diffusé le même jour qu'une attaque terroriste à Londres en Angleterre. Le tout a même fait parler dans les médias, incluant la page couverture du New York Post.

La WWE a donc diffusée un segment de "l'avocat" de la compagnie (joué par Tomasso Ciampa) disant que Hassan n'apparaîtrait pas de nouveau avant The Great American Bash à la suite des répercussions. Toutefois, la mauvaise aura apparue à la suite du segment n'est jamais disparue et la WWE a abandonnée le personnage à la suite du Pay Per View. Ce fut au tour des fans de montrer leur mécontentement parce que le personnage obtenait de fortes réactions de la part de la foule.

Mark Copani (Hassan) a été renvoyé deux mois plus tard et a quitté l'industrie de la lutte complètement peu de temps après.

Ce n'est que des années plus tard qu'il a été dévoilé que le plan original était de lui faire gagner la ceinture du monde des mains de Batista cette année là lors du SummerSlam. Si ce n'était pas des plaintes, Copani serait alors devenu, à 23 ans, le plus jeune champion mondial dans l'histoire de la compagnie.











Image IPB



14 juillet (1984)

il y a 33 ans, en 1984, le jour est connu en tant que Black Saturday. Vince avait alors fait en sorte que sa compagnie prenne le temps d'antenne de la Georgia Championship Wrestling sur le réseau TBS, plus précisement pour l'émission World Championship Wrestling qui était diffusé là depuis douze ans (1972). Le tout a déclenché une longue rivalité avec Ted Turner qui a racheté la GCW de Jim Crockett Promotions pour formé la WCW.

En 1976, la GCW est devenue la première compagnie de la National Wrestling Alliance à se retrouver avec un contrat sur le câble national. Ce n'est toutefois qu'en 1982 que la compagnie nomme son émission (diffusée de 18h00 à 20h00 les samedis) World Championship Wrestling et le style présenté était plus athlétique et éloigné de la présentation "cartoon" de la WWE.

En 1983, Vince McMahon commençait à étendre sa compagnie et prenait le contrôle de d'autres contrats importants sur le câble en achetant le temps d'antenne de la Southwest Championship Wrestling les dimanches matins pour y diffuser l'émission All American Wrestling ou encore en débutant l'émission Tuesday Night Titants sur USA Network. En 1984, Vince a voulu continuer de s'étendre et pour ça, une seconde émission sur le câble national était nécessaire et sa seule possibilité était le temps d'antenne de la GCW sur TBS. En prime, si il y parvenait, il aurait le contrôle sur toutes les émissions de lutte diffusées aux États-Unis. Mais, en approchant Ted Turner pour acheter le temps d'antenne, il a essuyé un refus immédiat.

Ne comptant pas abandonner, Vince a tenté de trouver un autre moyen d'arriver à ses fins... en découvrant que même en ayant des fans loyaux, les choses n'allaient pas bien pour la GCW et a entamé les négociations pour acheter la compagnie avec les frères Brisco et Jim Barnett. Le quatrième propriétaire, Ole Anderson, commençait à déplaire de plus aux trois autres avec ses méthodes d'opérations. Puisque les trois premiers ont acceptés de vendre leurs parts, Vince est devenu majoritaire et a pu avoir son temps d'antenne.

Lorsqu'est arrivé le temps pour l'émission le 14 juillet, les fans de la GCW n'ont pas vus les visages avec lesquels ils étaient familiarisés, mais plutôt celui de Freddie Miller qui a fait la présentation de Vince McMahon, ce dernier promettant aux fans de la GCW qu'ils aimeraient tout autant son programme que celui auquel ils sont habitués. Le gros problème cependant, c'était que l'émission en était surtout une récapitulative d'émissions diffusés sur USA Network ou alors en syndicalisation (en plus de clips de House Shows venant de gros arénas). Vince ne respectait donc pas les termes de l'achat où il promettait du contenu original pour TBS (en plus de filmer à partir de TBS Studios).

À partir du 2 mars 1985, la WWE a commencé à diffuser des combats à sens uniques et le nom de l'émission a été changé pour WWF Georgia Championship Wrestling. En plus des courts combats, commentés par Freddie Miller et Gorilla Monsoon, Miller faisait des entrevues pour faire la promotion du premier WrestleMania. La programmation a durée jusqu'au 30 mars 1985, moment où Jim Crockett a acheté le temps d'antenne de McMahon et il a réutilisé le même décor que prenait McMahon.

L'arrivée de la WWE sur TBS avait mis les fans de la GCW en colère et ceux-ci téléphonaient ou écrivaient à TBS pour se plaindre, voulant connaître la raison du changement. Plusieurs des milliers de plaintes mentionnaient le départ de Gordon Solie. De plus, Ted Turner était furieux de la chute des cotes d'écoutes et en est venu à prendre deux décisions pour arranger le problème: offrir du temps d'antenne à Bill Watts qui dirigeait la Mid South Wrestling de l'Oklahoma le dimanche après-midi et négocier avec Ole Anderson pour amener la Championship Wrestling de la Georgie les samedis matins avec Gordon Solie comme commentateur. McMahon n'a pas aimé la situation, croyant avoir l'exclusivité de la lutte sur TBS. Les deux compagnies surpassaient la WWE dans les cotes d'écoutes.

Avec la perte d'argent que subissait McMahon, il a cherché de l'aide. Jim Barnett l'a dirigé vers Jim Crockett Jr., ce dernier tentant alors de contrer l'expension de la WWE en unifiant les territoires restants de la NWA qui n'avaient pas encore faits faillite des mains de Vince. Crockett venait d'acheter la compagnie d'Ole Anderson, mais a quand même payé un million pour l'émission World Championship Wrestling de Vince, créant du même coup le retour de la NWA sur TBS. Comme vous vous en douter, la compagnie a été renommé World Championship Wrestling lorsque Turner l'a acheté de Crockett en 1988 et s'est séparé de la NWA.

Mais sur USA Network, la popularité de la WWE était bien présente, au point où Vince a eu plus de temps d'antenne et a créé Prime Time Wrestling en 1985, émission qui est précurseure à Monday Night RAW. La rivalité entre Vince et Ted s'est continuée plusieurs années avant de prendre fin en 2001 lorsque Vince a acheté la WCW à la suite de la fusion entre Time Warner et AOL.

Indirectement, grâce à la décision de Turner de donner du temps d'antenne à Watts et Anderson, d'autres réseaux de télévision ont suivis le pas, donnant à la AWA de l'espace sur ESPN de 1985 à sa fermeture en 1991, la World Class Championship Wrestling, aussi sur ESPN dès 1986 et plus tard la Global Wrestling Federation et United States Wrestling Association, aussi sur ESPN.









Image IPB



14 juillet (1991)

Il y a 26 ans, en 1991, la WCW présentait The Great American Bash, leur tout premier Pay Per View à la suite du départ de Ric Flair qui a, selon la personne racontant l'histoire, soit démissionné ou alors été renvoyé à la suite d'une chicane contractuelle après un changement de direction à la WCW. Jim Herd voulait non seulement que le Nature Boy change son apparence, mais voulait aussi le renommer Spartacus. C'est sans compter que la compagnie ne voulait pas remplacer le dépot de 25 000$ exigé par la NWA au champion pendant la durée du règne. C'est pour ça qu'il s'était permis d'amener la ceinture avec lui à la WWE, montant qui ne lui aurait jamais été remboursé d'après ses dires. Puisque Flair n'avait pas remis la ceinture, la nouvelle ceinture n'était pas prête à temps pour le show et Dusty Rhodes a utilisé une vielle ceinture de la Floride de façon temporaire. De son côté, la NWA a reconnu Flair comme étant le champion jusqu'à ses débuts à la WWE en septembre. De leurs côtés, les lutteurs, en signe de protestation, n'ont pas donnés trop d'efforts pendant le gala et les fans criaient vouloir Flair.









Image IPB



14 juillet (1994)

Il y a 23 ans, en 1994, il y a eu le témoignage de Hulk Hogan dans le procès pour stéroïdes contre Vince McMahon. Le gouvernement voulait faire prouver que Vince McMahon et Titan Sports fournissaient illégalement des stéroïdes anabolisants aux lutteurs pour améliorer leurs physiques et les rendre plus attirants pour le public. Au cours du procès, plusieurs lutteurs ont dûs témoigner. Les avocats de la défense ont tentés de montrer que les quatorze années d'utilisation de stéroïdes par Hogan était fait de façon personnelle. Le témoignage d'Hogan lui donnait une immunité complète face aux accusations. Hogan a répondu que l'usage de stéroïdes était très courante parmi les lutteurs de la WWE dans les années 80 et qu'en tournée, il appelait des exécutifs de la compagnie pour placer des commandes avec le Dr. Zahorian et que lorsque ça arrivait, il passait les prendre aux bureaux de la compagnie en même temps que son chèque, les courriers de fans et ainsi de suite. Il a aussi dit en prendre non seulement pour bâtir son corps, mais aussi pour l'aider à guérir de blessures. Il continu en disant ne plus en prendre et qu'il pensait que le tout était légal parce qu'il avait une prescription. Hogan a mentionné que jamais Vince ne lui a ordonné d'en prendre et que jamais il en a acheté pour les donner à Hulk. Des gens disent que dès qu'il est sorti de la cour de justice, Hogan a repris son personnage du Hulkster et avant de prendre le taxi, il a sourit, pointer en direction de la caméra et a dit: de regarder le PPV dimanche soir. Son témoignage était en contradiction avec ce qu'il a dit en entrevue au Arsenio Hall Show en 1991 alors qu'il avait dit ne jamais avoir pris de stéroïdes. Trois jours plus tard, il faisait ses débuts à la WCW, contre Ric Flair, lors de Bash at the Beach.









Image IPB




15 juillet (1992)

Il y a 25 ans, le 15 juillet 1992, Vince McMahon informait l'Internation Federation of Bodybuilders qu'il mettait fin à la World Bodybuilding Federation. C'était la première tentative de Vince d'étendre la WWE au-delà de l'univers de la lutte et ce fut une expérience très couteuse pour lui.

À partir d'un kiosque pendant la compétition de Mr. Olympia en septembre 1990, des communiqués de presse étaient remis, annonçant la formation de la WBF qui promettait de remettre le plus gros prix monétaire dans l'histoire du sport ET qu'il n'y aurait pas de tests anti-drogues.

Quelques mois plus tard, en janvier 1991, un premier roster de treize "BodyStars" est présenté, plusieurs venant auparavant de l'IFBB. Lorsque la première compétition a lieu en juin, la critique principale est la "saveur de lutte" autour de l'événement.

Deux semaines plus tard, le physicien de la WWE, George Zahorian est trouvé coupable des douze charges de vente de stéroïdes anabolisants (le premier à être puni pour ce crime depuis que la loi fut passée en 1988). Avec le gouvernement surveillant maintenant McMahon de plus près, il a annoncé que les employés de la WBF et de la WWE devrait maintenant passer des tests de dépistages (alors qu'en même temps, la IFBB arrêtait de le faire).

Plus tard au cours de la même année, Vince s'était mis en tête de signer l'acteur Lou Ferrigno en lui offrant le plus gros contrat de l'histoire de ce sport (900 000$ pour deux ans), mais quelques mois avant de faire sa première compétition, il a quitté. Vince a alors signé l'ancien champion du monde de la WCW, Lex Luger quelques mois avant la compétition de 1992, une façon de l'utiliser alors qu'une clause de non-compétition l'empêchait de lutter pour un an. Malheureusement, un accident de moto lui a fracturé le bras quelques jours avant la compétition.

Avec Ferrigno et Luger en moins, l'événement du 13 juin 1992 fut un échec avec seulement 3 000 personnes commandant le gala sur la télévision payante. Certains disent que c'est le plus gros échec de la télévision payante aux États-Unis à ce moment-là. Pour la seconde fois de suite, c'est Gary Strydom qui a gagné.

Trente-deux jours plus tard, la WBF était de l'histoire ancienne et les culturistes se sont faits dire de continuer leur carrière ailleurs. On dit qu'un seul contrat de la WBF a été payé au complet. En même temps, il a été annoncé que le magazine de la WBF ne serait plus imprimé à partir du numéro de septembre. De son côté, WBF BodyStars qui était devenu une infopub a aussi été retiré des ondes parce qu'aucun annonceur ne voulait être lié à l'émission. Au cours de cette tentative qui a coutée 15 000 000$ à Vince, ses culturistes auront participer à un tir à la corde avec des lutteurs de la WWE. (Jim Quinn, Tony Pearson, Troy Zuccolotto, Aaron Baker, Danny Padilla et Tom Platz contre Ric Flair The Mountie Skinner Irwin R. Schyster, Ted Dibiase et The Berzerker)








Image IPB




15 juillet (2002)

Il y a quinze ans, le 15 juillet 2002, un début que personne n'aurait pu croire possible est survenu lors de RAW alors que Vince McMahon nous annonce que le nouveau General Manager de RAW est nul autre qu'Eric Bischoff. Afin de garder le secret, Bischoff est resté caché aussi longtemps que possible. Il était arrivé à l'aréna que quinze minutes avant le début de l'émission, mais est quand même resté dans sa limousine pour la première heure. Il aura conservé ce rôle pour environ trois ans et demi pour se terminer en décembre 2005 lorsque Vince l'a littéralement jeté dans un camion à ordures.

On dit que le rôle est passé près d'aller à Vince Russo, mais l'équipe créative a réussit à convaincre Vince de ne pas aller de l'avant avec l'idée parce que ce que Russo comptait faire, c'est repartir l'invansion de la WCW. Russo venait de revenir comme scripteur peu de temps avant, mais son poste a rapidement été changé à consultant, ce qui a mené à son départ à la TNA.








Image IPB





16 juillet (1988)

C'est à cette il y a vingt-neuf ans que Frank Goodish, mieux connu sous le nom de Bruiser Brody, a été poignardé dans la douche à Bayamon, Puerto Rico. Il avait 42 ans. Avant de faire le tour du monde en luttant (ayant du succès au Japon et gagnant le titre poids lourd international de la NWA à trois reprises et co-champion par équipe de la All Japan Pro Wrestling avec Stan Hansen), il avait joué au basketball et au football, entre autre dans la NFL avec les Redskin de Washington.

Son style de bagarreur était unique pour l'époque et ça lui a valu de remporter le titre du meilleur bagarreur du Wrestling Observer à sept reprises et aujourd'hui le prix est nommé en son honneur. Par contre, dans les vestiaire, son attitude peu coopérative ne le faisait pas apprécier de ses collègues. Un des exemple est en janvier 1986 quand il s'en est vraiment pris à Lex Luger pendant un combat. Il n'avait absolument rien contre Luger ou contre l'arbitre (Bill Alfonso), mais il avait une dent contre le promoteur de la NWA Florida et il s'est servi de Luger pour embarrassé le promoteur.

Le jour tragique, il a été poignardé à deux reprises dans l'estomac à la suite d'une confrontation en coulisses avec Jose Huertes Gonzales (Invader 1) avant un combat avec Dan Spivey (Waylon Mercy à la WWE). Tony Atlas (aussi Saba Simba) et Dutch Mantel (Uncle Zebeckia, Zeb Colter) ont étés les premiers sur la scène du crime. Malheureusement pour Brody, il y avait beaucoup de circulation à Bayamon et les secours ne sont arrivés sur place qu'une heure plus tard. De plus, son large gabarit (6' 8'' et 280 livres (2,3 m et 127 kilos)) n'ont en rien aidé son transport jusqu'à l'ambulance (Tony Atlas a aidé). Goodish est décédé le matin suivant parce qu'il avait perdu trop de sang.

Gonzales était alors co-propriétaire de la World Wrestling Council et a d'abord été accusé de meurtre au premier degré avant de voir la charge diminué à homicide involontaire. Le manque de témoins l'a aidé à être acquitté de toutes les charges à la suite d'un vote majoritaire (pas besoin d'être unanime selon la loi de Puerto Rico).

Une hypothèse veut que le propriétaire principal de la WWC, Carlos Colon, aurait quelque chose à voir dans le meurtre. Autre point bizarre, Dutch Mantel a reçu une lettre lui demandant d'apparaître comme témoin, mais ce ne lui a été expédié QU'APPRÈS la fin du procès. De son côté, Tony Atlas, qui avait donné sa version des faits aux policiers, n'a jamais été demandé de se présenter comme témoin.








Image IPB




16 juillet (1995)

Il y a 22 ans, la WCW avait son Pay Per View Bash at the Beach. Ce n'était pas qu'un nom, puisque l'événement était réellement en provenance d'une vraie plage, située à Huntington Beach en Californie et tout comme pour Road Wild (Hog Wild), il n'y avait pas de prix d'entrée pour y assister. La World Championship Wrestling a annoncé la présence de 100 000 spectateurs, mais le véritable nombre serait plus près de 9 500. Ce qui retient l'attention dans ce gala, c'est que certaines images ont servies pour l'épisode "Bash at the Beach" de la série Baywatch (Alerte à Malibu) diffusé en février 1996 et mettant en co-vedettes Hulk Hogan, Randy Savage, Ric Flair, Vader et The Taskmaster. C'est aussi au cours de ce gala qu'a débuté The Giant (The Big Show) qui a lancé un chandail au visage de Hulk Hogan en lui demandant si il reconnaissait le morceau de vêtement. Le personnage de Paul Wight était alors d'être le fils d'Andre the Giant, partie du scénario qui a été abandonnée lorsque, selon les présomptions, la WCW a découvert qu'Andre n'avait pas de fils.








Image IPB



16 juillet (2000)

Entre l'invasion de la ECW à la WWE en 1997 et celle de la WCW à la WWE à 2001, il y a eu, lors de ECW Heatwave 2000, une confrontation qui avait fait parler. Nous parlons ici de lutteurs de la Xtreme Pro Wrestling présents au cours du gala. Rob Black, le propriétaire de la compagnie de Los Angeles avait acheté six billets qu'il a remis à certains de ses lutteurs... des billets de premières rangées (les six employés de la XPW étaient Kid Kaos, The Messiah, Supreme, Homeless Jimmy, Kris Kloss et Kristi Myst). Ils étaient là avec l'intention de se faire remarquer et ils se sont mis à remettre des T-Shirt de la XPW aux fans peu de temps avant le début du combat principal. Le tout a attiré l'attention de Tommy Dreamer et de la sécurité qui ont éjectés le groupe hors de l'aréna après que le roster de la ECW soit sorti des vestiaires. Jamais les commentateurs n'ont mentionnés le tout en ondes. La situation ne s'est pas arrêtée là, les lutteurs des deux compagnies se sont battus dans le stationnement après l'événement. Le tout s'est terminé, d'après les dires de Balls Mahoney, dans un bain de sang pour les personnes de la XPW avant qu'ils ne s'échappent à bord d'une limousine. Certains disaient que la bagarre à l'intérieur de l'aréna a débutée lorsque Kristi Myst a touchée à Francine, mais cette dernière ainsi que des témoins jurent que Myst ne l'a jamais agrippée ou touchée (ni même une autre personne de la XPW).







Image IPB




21 juillet (1992)

C'est le 21 juillet 1992 que les fans de la WWE peuvent voir le premier combat de l'échelle de la compagnie. Le tout opposait Shawn Michaels et Bret Hart alors que le ceinture Intercontinental du Hit Man était en jeu. Ce dernier en est sorti vainqueur. Précédant de deux ans l'historique affrontement entre Shawn Michaels et Razor Ramon lors de WrestleMania X, le combat original a eu lieu à la toute fin d'enregistrements télés pour Wrestling Challenge. Toutefois, le match n'était pas destiné à une diffusion sur le petit écran, mais à faire parti d'une compilation de combats exclusifs sur VHS. Premièrement sorti par Coliseum Home Video sur la cassette Smack 'Em Whack 'Em en avril 1993 (qui comprenait aussi le combat de House Show entre Bret Hart et Ric Flair quand Bret a eu son premier règne de champion du monde), on pouvait aussi retrouver le combat sur la VHS WWF Most Unusual Matches Ever sorti en 1994. Plus récemment, on retrouve le combat sur le DVD de 2007 The Ladder Match ainsi que parmi les bonus du coffret DVD de 2011 WWE's Greatest Rivalries: Shawn Michaels Vs Bret Hart. C'est Bret qui a proposé à Vince McMahon de faire ce type de combat à la WWE.

Maintenant, pour ce qui est d'une rapide leçon d'histoire, le combat de l'échelle a été inventé soit par Dan Kroffat de la Stampede Wrestling de Calgary ou alors par le lutteur Anglais Kendo Nagasaki (tout dépend à qui vous demander). C'est en septembre 1972 que la Stampede Wrestling présente le premier combat de l'échelle qui opposait Kroffat à Tor Kamata. Ce qu'il fallait décrocher, c'était un sac d'argent. Le prix pouvait varier alors que, par exemple, lors d'un World of Sport en 1987, lorsque Clive Meyers et Kendo Nagasaki se sont affrontés, il fallait décrocher une boule disco dorée. D'après les informations disponibles, Bret Hart a eu son premier combat de l'échelle en juillet 1983, pour la Stampede Wrestling, lorsqu'il a affronté Bad News Allen.



Image IPB






21 juillet (1995)

Le 21 juillet 1995, il y a plus d'un événement qui ont retenus l'attention lors d'un gala de la ECW.

Premièrement, après avoir gagné une bataille royale de douze participants, Mikey Whipwreck avait obtenu un combat de championnat du monde contre The Sandman. Le stipulation reliée au combat avec ce dernier disait qu'en cas de défaite, Whipwreck devrait recevoir dix coups de kendo stick de la part du Sandman.

Après les trois premiers coups, le présentateur du ring, Ron Lemieux, s'est porté volontaire pour subir les septs coups restants, mais la gérante du Sandman, Woman, a complètement refusée la propositon. Une fois rendu à sept coups, le commissaire de la ECW, Tod Gordon, a ordonné que Mikey soit sorti du ring en civière. Encore une fois, ce n'était pas terminé pour Mikey puisque l'arbitre Bill Alfonso a dit à Gordon que si Mikey ne subissait pas tous les coups de kendo stick, Tod commettrait une fraude et perdrait sa licence de promoteur.

The Sandman a donc donné les trois coups restants... et a même envoyé quelques coups supplémentaires avant que Marty Jannetty ne tente de sauver Mikey avait de prendre à son tour des coups de kendo stick. Ce qu'il y a de spécial dans ce segment, c'est que même si il a été diffusé très tard en soirée sur The Sunshine Network (un réseau câblé sportif régional), ces derniers n'ont pas aimés les coups de kendo stick et que Woman soit excitée par cette violence. En conséquence, ils n'ont pas diffusés l'épisode du 1er août et peu de temps après, la ECW disparaissait de ce diffuseur.

L'émission du 21 juillet est célèbre pour un autre moment. Après le combat principal qui opposait The Gangstas (Mustafa et New Jack) à Public Enemy (Rocco Rock et Johnny Grundge), plusieurs fans ont sautés par dessus les barricades pour monter sur le ring et célébrer la victoire de Public Enemy. Le ring n'était pas fait pour soutenir une telle charge et il s'est effondré. Personne n'a été blessé et ce moment a longtemps été utilisé dans le montage d'ouverture des émissions de la compagnie.

Pour voir la vidéo, cliquez sur ce lien


Image IPB



22 juillet (1994)


Le 22 juillet 1994, Vince McMahon a été acquité de la charge de conspiration de distribution de stéroïdes à ses lutteurs. C'est ce qu'a déterminé les jurés après dix-huit jours de procès après avoir délibérés pendant seize heures étalées sur deux jours. En conférence de presse à l'extérieur du tribunal, Vince a dit que sa compagnie a survécu au genre examen minutieux comme peu de compagnies l'ont faits. Il a aussi dit que la World Wrestling Federation est à propos du plaisir et non des salles de justices.

Alors que les avocats ont présentés des preuves et témoignages d'une utilisation envahissante de stéroïdes dans le monde de la lutte dans les années 80 et que Vince McMahon et Terry Bollea (Hulk Hogan) faisaient partis des utilisateurs. Toutefois, la défense a sue convaincre les jurés que le tout venaient de décisions personnelles et non d'une conspiration corporative de Titan Sports.

Les procureurs ont demandés à onze lutteurs de venir soutenir leur dossier contre Vince, mais seulement un, Kevin Wacholz (Nailz), a dit que Vince lui a ordonné d'utiliser des stéroïdes. De son côté, la défense n'a appelé aucun témoin. Le témoin qui a été surveillé avec le plus de minutie a été Hulk Hogan. Ce dernier a admit en être prendre depuis treize ans et qu'il allait en chercher aux bureaux de la WWF en même temps qu'il allait prendre ses courriers de fans et chèques de paye. Il a toutefois dit que jamais Vince ne l'a encouragé à prendre des stéroïdes.

En ce qui concerne le Dr. George T. Zahorian, il a été condamné en 1992 pour distribution illégale de stéroïdes qu'il obtenait de la Rugby Darby Pharmaceutical Company avant de les vendre illégalement à Vince et Hulk dans le but d'améliorer l'apparence physique des lutteurs travaillant pour McMahon. La défense a insisté qu'il n'y avait aucune conspiration et les avocats de Vince ont précisés aux jurés que le Dr. Zahorian et Vince n'ont eus qu'une brève conversation sur les stéroïdes en 1988 parce que Vince était inquiet pour la santé de ses athlètes.

Plus tôt dans la semaine, deux charges de distribution de stéroïdes ont étés abandonnées dû à un manque de preuve. Lorsque le verdict de non-culpabilité est tombée, plusieurs spectateurs dans la salle se sont mis à applaudir, la majorité d'entre-eux étant des fans de la WWE. En entrevue avec FOX, Vince a laissé sous-entendre qu'il comptait poursuivre le gouvernement fédéral, ce qu'il n'a pas fait. Le tout a couté environ trois millions de dollars en frais légaux pour la compagnie.






Image IPB




22 juillet (2008)


C'est le 22 juillet 2008 que la WWE a officiellement annoncée, via leur site web, qu'à partir de maintenant, toute leur programmation serait côté PG (Parental Guidance; Surveillance Parentale). Bien que le changement ait attiré de nouveaux commenditaires comme Mattel, Coca-Cola et Kay Jewelers, la WWE n'a pas atteint son but d'attirer un plus jeune public qui, au contraire, ont plutôt délaissés le produit. Un récent sondage fait en juin 2017 a démontré que l'âge moyen en ce qui concerne les fans de la compagnie a presque doublé depuis l'an 2000, passant de 28 à 54.





Image IPB




23 juillet (1984)

Le 23 juillet 1984, le réseau de télévision MTV nous présentait The Brawl to End it All en provenance du Madison Square Garden de New York. D'une durée d'une heure, cette émission était une récapitulation d'un gala d'abord présenté sur la chaine MSG Network (disponible uniquement aux alentours de New York) alors que seulement un combat a été diffusé sur MTV sur une carte de onze matches (Hulk Hogan, Antonio Inoki, The Iron Sheik, Bob Backlund, Paul Orndorff, etc... apparaissant entre-autres dans ces autres affrontements).

Ce qui retient particulièrement l'attention dans cette soirée, c'est le combat de championnat féminin alors que Fabulous Moolah défendait sa ceinture contre Wendi Richter qui était arrivée récemment dans la compagnie. Lorsque Richter a remportée la victoire et la ceinture, elle a mis fin à un règne de 10 170 jours pour Moolah, qui n'était qu'à quelques mois d'atteindre les 28 ans avec la ceinture et elle est devenue la seconde championne de l'histoire de la compagnie.

En réalité, la WWE a trichée avec ce nombre, car entre le 18 septembre 1956 et le 23 juillet 1984, quatre autres lutteuses ont vaincues Moolah, mais la compagnie a décidée de ne pas reconnaitre ces règnes pour une raison ou une autre. Pour récapituler rapidement, le 17 septembre 1966, Bette Boucher a eue la ceinture treize jours avant que Moolah ne le regagne. En second, le 10 mars 1968, au Japon, Yukiko Tomeo est devenue championne pour vingt-trois jours. Pour ce qui est de sa troisième perte de ceinture, qui est survenue en 1975, le règne de Sue Green n'a pas été reconnu par la NWA. Finalement, le 8 octobre 1978, Evelyn Stevens a retenue la ceinture deux jours avant que Moolah ne la reprenne. Maintenant, pour ce qui est de Wendi, elle a conservée la ceinture jusqu'au gala The War to Settle the Score, le 18 février 1985 alors que Leilani Kai (accompagnée par Fabulous Moolah) l'a vaincue un peu sous la marque des douze minutes. Richter était alors accompagnée par Cyndi Lauper.

Bien que niveau spectateurs, le succès n'était pas nécessairement un gros succès comparé au gala du mois de juin au même aréna (15 000 contre 21 000 personnes), en ce qui concerne MTV, l'événement a connu un énorme succès avec une cote d'écoute de 9.0 ce qui, à l'époque était le meilleur résultat pour le réseau de télévision.

De plus, lors de ce gala, Captain Lou Albano et Cyndi Lauper ont débutés ce qui allait mener à l'ère Rock N' Wrestling Connection et éventuellement au tout premier WrestleMania. Les deux avaient précédemment travaillés ensemble pour le tournage du vidéo clip "Girls Just Wanna Have Fun" de Lauper l'année précédente.



Image IPB



23 juillet (2008)

Le 23 juillet 2008, la WWE a annoncée un changement à sa politique de bien-être en ajoutant les tests pour les commotions. La compagnie utilise le même programme que la NCAA, NHL, NFL et MLB. Ce n'est pas la seule annonce que la WWE a faite ce jour-là, puisqu'à partir de cette date, ils offrent de payer les cures de désintoxication et ce, pour quiconque a déjà été sous contrat avec la compagnie.



Image IPB



23 juillet (2012)

Le 23 juillet 2012, la WWE nous présentait le 1000ème épisode de RAW. Alors que 18 308 fans s'étaient rassemblés à l'intérieur du Scottrade Center à St.Louis au Missouri, il y a eu aux alentours de six millions de fans qui ont regardés via la télévision ce qui allait devenir le premier épisode d'une durée de trois heures sur une base hebdomadaire (il y avait eu quelques spéciaux de cette durée dans le passé). Ce nombre de téléspectateurs fut non seulement le plus élevé depuis 2009, mais n'a pas été dépassé depuis. En plus de la D-Generation X (Shawn Michaels, Triple H, X-Pac, Billy Gunn et Road Dogg), nous avons pus voir Bret Hart, The Rock, Reverand Slick, Howard Finkel, Lita, les Acolytes (Faarooq et Bradshaw), Diamond Dallas Page, Bob Backlund, Doink the Clown, Vader, Sycho Sid, Roddy Piper, Sgt. Slaughter, Animal (de Legion of Doom) et Rikishi.



Image IPB




24 juillet (1999)


Le 24 juillet 1999, au Skydome de Toronto en Ontario au Canada, il y a eu un gala non-télévisé de la WWE.

L'un des combats annoncés fut Ken Shamrock contre Jeff Jarrett avec le titre Intercontinental de ce dernier en jeu. Toutefois, l'ancien combattant ultime a eu des problèmes de déplacement et n'a pas pu se rendre au gala. Un remplacement a donc été désigné et c'est Edge qui a été choisi.

Ce dernier avait lutté plus tôt au cours de la soirée en équipe avec Christian contre The Acolytes (Faarooq et Bradshaw) et les deux Canadiens avaient remportés la victoire.

Ce qu'Edge ne savait pas, c'est qu'il allait sortir de ce second combat avec la ceinture Intercontinental... et il ne l'a su que lorsque l'arbitre a fait le compte de trois au milieu du ring. Quelques instants après avoir gagné et avoir fait le tour des quatre coins pour lever la ceinture au bout de ses bras, l'arbitre l'a lui a enlevé pour la remettre à Double J puisque ce n'était pas le combat prévu au départ. Mais Jack Lanza s'est approché des abords du ring pour dire que la décision tenait et qu'Edge était bel et bien le nouveau champion Intercontinental.

Le lendemain matin, une photo d'Edge avec la ceinture se retrouvait en page couverture du Toronto Sun. Malheureusement pour Edge, ce premier règne de champion à la WWE (qui a eu lieu tout juste à un an, un mois et deux jours après ses débuts à RAW le 22 juin 1998) n'a pas duré très longtemps puisqu'il a perdu le titre le lendemain soir lors du Pay Per View Fully Loaded alors que Jarrett a repris possession de la ceinture.

Bien que rare, un changement de ceintures dans un House Show au Canada s'était déjà vu dans le passé pour le titre Intercontinental. Le 19 mai 1995, à Montréal, Razor Ramon avait vaincu Jeff Jarrett au cours d'un combat de l'échelle. Le Bad Guy a perdu la ceinture le 21 mai 1995, à Trois-Rivières contre Double J, là aussi dans un combat non-télévisé ayant eu lieu dans la province du Québec.

Image IPB



24 juillet (2015)

Le 24 juillet 2015, nous apprenions le renvoi de Terry Bollea (Hulk Hogan) de la WWE après que Radar Online et The National Enquirer aient publiés une retranscription de commentaires racistes provenant d'un enregistrement vidéo.

Le tout datait de 2007 et allait s'en suivre une poursuite contre Gawker Media, la compagnie parente du site web du même nom qui a publiée la vidéo. La discussion tournait autour de Brooke, la fille de Hulk, qui avait des relations sexuelles avec le fils afro-américain d'un producteur de musique avec qui elle travaillait au cours de cette période. Il a entre-autre dit qu'elle prenait de très mauvaises décisions, que sa fille l'avait trahi après qu'il ait dépensé aux alentours de trois millions de dollars pour lancer sa carrière musicale et qu'il a tout fait comme un idiot pour elle.

Il a également dit des choses telles que:
"Je ne sais pas si Brooke baisait le fils du gars noir"
"Je veux dire, je n'ai pas de double standard. Je veux dire, je suis raciste à un certain point, baiser des nè**** "
"Je veux dire, j'aurais préféré, si elle était pour baiser un nè***, j'aurais préféré qu'elle marie un nè**** de huit pieds qui vaut des centaine de millions de dollars. Comme un joueur de basketball"
"J'imagine que nous sommes tous un peu raciste. Fichu nè*** "

Dès que l'information fut découverte, la WWE a retirée toute marchandise à son effigie de la vente et sa biographie est également disparue du site web de la compagnie. Pour ce qui est de ses figurines déjà en magasins, elles se sont faites rappeler. C'est sans oublier qu'ils ont retirés son personnage du jeu vidéo WWE 2K16 et que le dessin animé des années 80, Hulk Hogan's Rock 'N Wrestling, est disparu du WWE Network. Hogan était également juge à Tough Enough et sous un contrat de légende. L'avocat de Hulk Hogan a de son côté dit qu'Hogan avait démissionné de la WWE et n'a pas été renvoyé.

Le tout a fait réagir plusieurs personnes que ce soit de façon négative ou positive. Certains lutteurs afro-américains qui ont travaillés avec le Hulkster pendant plusieurs années avaient écrits ne jamais avoir vu Hogan agir de façon raciste auparavant.

Quelques heures après son renvoi, Hulk a émis des commentaires via People:
"Il y a huit ans, j'ai utilisé un langage offensant au cours d'une conversation. C'était inacceptable, il n'y as aucune excuse pour ça et je m'excuses pour l'avoir fait. Ce n'est pas qui je suis. Je crois fermement que chaque personne dans le monde est importante et ne devrait pas être traité différemment en se basant sur la race, genre, orientation, croyances religieuses ou autres. Je suis déçu envers moi-même pour avoir utilisé un langage offensant et inconsistant avec mes propres croyances".

Après plusieurs délais, le procès entre Gawker et Hogan a débuté en mars 2016 pour déterminer si la vidéo avait violée la vie privée de Hulk et si oui, à quel degré. Après deux semaines, les jurés ont étés en faveur de Hulk Hogan et il devait recevoir un dédommagement de 140 millions de dollars de la part de Gawker, ce qui inclus 55 millions en dommages compensatoires, 60 millions pour détresse émotionnelle et 25 millions en dommages punitifs. Ce dernier montant a été payé quelques jours plus tard.

En mai 2016, Hogan a intenté une seconde poursuite contre Gawker sous prétexte que c'était leur diffusion de ses commentaires racistes qui avait fait en sorte qu'il soit renvoyé. En juin 2016, Gawker a dit ne pas avoir les moyens financiers de payer le plein montant à Hulk et comme ils n'avaient pas les 50 millions pour aller en appel (ceux-ci disaient que les sommes à payer étaient trop hautes et que des preuves importantes n'avaient jamais étés dévoilées), ils ont déclarés faillite.

En août 2016, Univision Communications a acheté Gawker Media (Deadspin, Gizmodo, Jalopnik, Jezebel, Kotaku et Lifehacker) pour 135 millions. Bien que Gawker était inclus dans la vente, Univision a choisi de le fermer. En novembre 2016, Hogan et Gawker se sont entendus sur la somme de 31 millions et dans l'entente, il était dit que les références à Hogan devraient être retirés du site web.

Hulk Hogan avait également poursuivi l'animateur radio Bubba the Love Sponge et celle qui était sa femme à ce moment-là. Une entente avait été conclue en 2012 pour la somme de 5 000$

Depuis le début, nous entendons dire que le retour de Hulk à la WWE n'est pas une question de "si", mais de "quand".

Image IPB


Les sports d'été - Le Saviez-Vous? #15

Image IPBImage IPB




2 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 2 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)